🔊 Marta tacle les inĂ©galitĂ©s de salaires femmes-hommes

Ce podcast s’intĂ©resse Ă  sur une bonne nouvelle pour l’Ă©galitĂ© dans le football de haut-niveau. Et vous prĂ©sente Marta Vieira da Silva.

marta 2
Écoute le podcast avec Clarisse & Isabelle

Transcription podcast du 24 septembre

Clarisse : Salut Isabelle ! TrĂšs heureuse de retrouver une nouvelle coĂ©quipiĂšre chez WoW! Tu remplaces Alastair cette semaine ? Il est sur le banc de touche ?

Isabelle : Salut Clarisse ! Oui, c’est moi cette semaine. Alastair me laisse entrer sur le terrain ! Ça te dit de jouer un peu ?

Clarisse : Mais oui ! Je suis trĂšs joueuse !

Isabelle : Alors : sais-tu qui est le meilleur buteur en coupe du monde de foot ?


Clarisse : Tu me poses une colle ! Euh
 Messi ?… Ronaldo ?…

Isabelle : En fait, je n’aurais pas dĂ» dire buteur, mais
 buteuse
 C’est une femme ! Elle s’appelle Marta Vieira da Silva et elle est brĂ©silienne.

Clarisse : Ah, je ne savais pas !

Isabelle : Je l’ai aussi appris trĂšs rĂ©cemment


D’ailleurs, elle n’imaginait sans doute pas qu’elle en arriverait lĂ  un jour quand elle Ă©tait petite. A l’époque, elle Ă©tait la seule fille de son village Ă  jouer au foot. Et les gens disaient Ă  sa mĂšre : « ne la laisse pas jouer ! Â», « ce n’est pas un sport pour les filles ! ».

Clarisse : Eh ben
 Ils ont dĂ» changer d’avis depuis



Isabelle : Bien sĂ»r ! Quand elle a Ă©tĂ© sacrĂ©e meilleure joueuse du monde, ils lui ont fait un triomphe.

Mais Marta a racontĂ© que sa rĂ©ussite n’avait Ă©tĂ© possible que parce qu’elle n’avait pas abandonnĂ© au premier “non”.

Clarisse : Cela me rappelle l’histoire de Billy Elliot, dans le film du mĂȘme nom.. Tu sais, c’est l’histoire d’un garçon passionnĂ© de danse
 Et Ă  qui on dit aussi souvent « non Â», parce que c’est un
 « sport de fille Â»â€Š

Isabelle : J’ai adorĂ© ce film !

Penser qu’il y aurait des “sports de filles” et des “sports de garçons” fait aussi partie des idĂ©es reçues contre lesquelles Marta lutte encore. Elle est d’ailleurs ambassadrice de l’ONU Femmes, pour porter sa voix et raconter son histoire inspirante partout dans le monde. Et elle se bat Ă©galement pour que les championnes et les champions soient payĂ©s pareil
.

Clarisse : On en est loin ?

Isabelle : Les footballeuses professionnelles gagnent en moyenne 12 fois moins que les hommes. Et quand on regarde le top 50 des sportifs les mieux payĂ©s ces 10 derniĂšres annĂ©es, on ne trouve que 4 femmes !

Clarisse : Et le sport de haut niveau n’est pas le seul milieu professionnel dans ce cas



Isabelle : Tu as parfaitement raison, Clarisse ! Une femme touche en moyenne 8 euros quand un homme en reçoit 10 pour un travail Ă  temps plein, en France.

Clarisse : On dirait qu’il y a encore quelques matchs Ă  gagner pour parvenir Ă  l’égalitĂ© ! Mais
 Revenons au sport ! Comment est-ce qu’on explique que les sportives soient tellement moins payĂ©es que les sportifs ?

Isabelle : on considĂšre que le sport fĂ©minin est moins spectaculaire, moins intĂ©ressant et ramĂšne moins de spectateurs
 donc d’argent.

Pourtant, lors de la coupe du monde fĂ©minine de football – tu sais, celle qui a eu lieu en France en 2019 – il y a eu plus de 10 millions de spectateurs et spectatrices. Une audience comparable Ă  celle de l’Euro 2016.

Clarisse : Les mentalitĂ©s Ă©voluent


Isabelle : Oui, et ça bouge sur le terrain des inĂ©galitĂ©s ! Les instances nationales du football du BrĂ©sil et de l’Angleterre, viennent de s’engager Ă  supprimer l’écart de salaire entre ses Ă©quipes masculines et fĂ©minines. Avant eux, la Nouvelle-ZĂ©lande, la NorvĂšge et l’Australie avaient lancĂ© le mouvement.

Ce qui est assez incroyable c’est qu’il y a 100 ans, en 1920, en Angleterre, deux Ă©quipes de femmes ont attirĂ© l’une des plus grandes foules jamais vues Ă  cette Ă©poque. Les hommes ont eu peur que leurs clubs de foot ne perdent de l’argent si les gens se mettaient Ă  prĂ©fĂ©rer regarder des matchs de femmes. Ils ont donc interdit le foot fĂ©minin au prĂ©texte ce n’était « pas sain Â» pour les femmes. La fĂ©dĂ©ration de football les a empĂȘchĂ©es de jouer pendant 50 ans
 Ça fait donc seulement 50 ans que le foot fĂ©minin peut Ă  nouveau exister.

Clarisse : Et comment cela se passe dans les autres sports ?

Isabelle : Le patin Ă  glace ou le ski sont parmi les plus Ă©galitaires. Et, l’annĂ©e derniĂšre, c’est le surf qui a pris la vague de l’égalitĂ© de salaires. Tu as peut-ĂȘtre vu passer le slogan « les mĂȘmes vagues mĂ©ritent le mĂȘme salaire Â», sur les rĂ©seaux sociaux



Clarisse : Je me souviens, oui ! EspĂ©rons que toute la sociĂ©tĂ© surfe sur cette vague



Isabelle : Il y a pas mal de personnes qui rĂ©flĂ©chissent Ă  cette question dans plein de milieux diffĂ©rents : le cinĂ©ma, les entreprises
 Et qui agissent !

A propos de gens qui agissent, j’ai discutĂ© rĂ©cemment avec Julien qui est directeur d’école prĂšs de Lyon. Avec les enseignants et les 250 Ă©lĂšves de son Ă©cole, il s’est lancĂ© dans un grand chantier pour que les 20 garçons qui jouent au foot n‘occupent plus l’essentiel de la cour de rĂ©crĂ©.

Clarisse : C’est sĂ»r que ce n’est pas trĂšs Ă©quitable
 Et qu’est-ce que cela a donnĂ© ?

Isabelle : D’abord, les footballeurs ont fait la tĂȘte. Puis, ils ont reconnu que ce n’était pas juste et se sont mis Ă  rĂ©flĂ©chir avec les autres enfants. RĂ©sultat ? Les filles comme les garçons peuvent s’inscrire auprĂšs de leurs professeurs pour faire partie des Ă©quipes de foot. Comme ce ne sont plus les garçons qui font les Ă©quipes, il y a plus de filles qu’avant qui y jouent. Il a aussi Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© d’acheter des jeux de sociĂ©tĂ© gĂ©ants, un jeu de Mölkky, et des grandes cordes Ă  sauter. Le terrain de sport pour les jeux de ballon est plus petit qu’avant et pas au centre de la cour. Et tous les jeux sont devenus mixtes.

Clarisse :  Merci pour toutes ces infos ! Tu m’as donnĂ© envie de taper dans le ballon, moi aussi ! (rire)

Isabelle : (rire) Ça tombe bien, il y a assez de sportives chez WoW ! pour monter une petite Ă©quipe


Clarisse : Sans oublier Alastair !

Isabelle : Évidemment ! C’est pas notre genre de laisser les garçons sur le bord du terrain !

Clarisse

Voix

Clarisse

Isabelle Maradan

Voix

Isabelle

Alastair editor of WoW!

Production

Alastair

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

SÂŽabonner gratuitement