fbpx

🔊 Le plein de solutions pour la rentrée 

Le podcast de WoW! – Du miel en guise de remède, des bouteilles en plastique pour recouvrir des routes ou encore du charbon à base de coque de noisettes pour nos futurs barbecues ! Driiing, Clarisse et Alastair se retrouvent pour la rentrée des bonnes nouvelles chez WoW!

Cliquez sur l’image pour être redirigé vers le podcast.

Transcription podcast – 4 septembre 2020

Le mois de septembre pointe le bout de son nez ! La rentrée des classes a sonné. On retrouve le chemin de l’école en repensant encore aux vacances… Un peu stressé peut-être ou excité à l’idée de revoir tes copains et copines dans la cour de récré ?

Moi, je me sens super contente de retrouver Alastair, pas dans la cour de récré mais bien dans ce nouvel épisode rempli de solutions scientifiques, naturelles, planétaires même ! Avec WoW!, la rentrée se danse sur des notes de bonnes nouvelles. Bonne écoute !

Son « Driiiiiing »

A – Oh, je reconnais cette sonnerie…

C – La sonnerie de l’école bien sûr ! 

A –  Ah Clarisse ! Content de t’entendre et de te retrouver pour cette rentrée… Un peu spéciale quand même, il faut bien le dire…

C – Eh oui, avec ce COVID19 qui se balade encore, un nouvel accessoire est venu se glisser dans nos cartables et dans nos poches : le masque. Place à la rentrée masquée ! 

A – Ça c’est de la nouveauté !

C – Mais bon, une chose est sûre, c’est qu’au moment de la rentrée moi je me sens toujours un peu inquiète de savoir comment ça va se passer. Et triste aussi, parce que l’été est presque terminé et que les vacances sont finies. Je marche un peu la tête dans les nuages et je n’arrive pas trop à me concentrer. Ça se passe toujours au moment de la rentrée.

A – Tu n’es pas seule ! Moi aussi je me sens un peu stressé à cette période de l’année. Déjà, j’essaie de moins penser à tout ce qui m’inquiète. Ensuite, j’essaie de me rappeler au maximum de tout ce qui va bien, autour de moi ou dans le monde ! 

C – Ah oui, comment tu fais ça ? 

A – Tiens, regarde ! Cet été, j’ai beaucoup lu et j’ai trouvé un paquet de solutions pour résoudre les problèmes de la planète.

C – Whaouh, ça fait un joli bouquet de bonnes nouvelles. 

A – Quand je lis tout ça, cela me rend beaucoup plus positif !

C – Allez ! On raconte les cinq idées les plus sympas à nos auditeurs et auditrices ? 

A – La première s’appelle… « de l’or dans les déchets ». 

C – De l’or dans les déchets, whaouh ! Mais de quels déchets parles-tu ? 

A – Les déchets électroniques comme les ordinateurs, les téléphones ou même les télés.

C – Ah oui, une fois qu’ils ne fonctionnent plus… On a tendance à les jeter plutôt que d’essayer de les réparer. 

A – Exact ! On en jette des milliards ! Le problème, c’est que ces appareils électroniques contiennent des métaux spéciaux provenant de mines qui peuvent polluer le sol et l’eau, et mettre les animaux en danger.

C – Et alors, il y a une solution pour arrêter ça ? 

A – C’est à l’autre bout du monde que se cache une solution. Sur une île du Pacifique, en Nouvelle-Zélande, une entreprise a trouvé une nouvelle façon d’enlever les métaux des vieux appareils. Au lieu d’utiliser des produits chimiques très mauvais pour la nature, elle utilise de gentils petits microbes. Et l’entreprise voit grand. Elle prévoit d’ouvrir une usine pas très loin de la France : en Angleterre précisément !

C – Prometteur alors ! 

A – Tu nous annonces la deuxième solution, Clarisse ? 

C – Bien sûr, on va replonger dans nos souvenirs de l’été puisqu’on va parler…barbecue ! 

A – Hmmm ça sent les grillades…

C – Tu ne crois pas si bien dire ! Le problème des barbecues, c’est que ça grille aussi la forêt. Sur la Terre, on est de plus en plus à brûler du charbon de bois pour faire nos barbecues. Le charbon, c’est tous ces petits morceaux tout noirs que tu vois sous la grille. Et le charbon de bois vient… des arbres. 

A – Mais avec le réchauffement climatique, nous avons besoin des arbres ! Les couper aggraverait le problème. 

C – C’est pour ça que l’une des solutions, serait de fabriquer du charbon avec autre chose que des arbres ! 

A – Des déchets, par exemple ? 

C – C’est exactement ce qu’ont pensé Guillaume et Sébastien lorsqu’ils étaient en Turquie. Là-bas, il se sont rendus compte que certaines usines jetaient énormément des coquilles de noisettes. Et pourquoi pas ne pas les utiliser pour le feu de nos barbecues ? De retour chez eux, en France, ils décident de fabriquer un nouveau type de charbon à base de coquilles de noix ou de noyaux d’olive jetés par les usines d’huile d’olive. 

A – Bonne nouvelle pour les arbres et pour nous !

C – Numéro 3, Alastair…

A – Et si on roulait sur du plastique pour cette troisième solution ?

C – Haha, qui a eu cette drôle d’idée ?  

A – C’est un monsieur nommé Sean. Il a eu l’idée de recouvrir plus d’un kilomètre de route avec… du plastique recyclé. 

C – C’est vrai qu’avec le temps, les routes s’abîment, il y a des trous qui se forment, il faut donc les réparer. De gros camions doivent transporter du goudron et tout ça coute de l’argent et fait mal à la planète. 

A – Alors pourquoi ne pas utiliser des déchets déjà existants comme les bouteilles en plastique pour renouveler les routes ? 

C – Ça consomme moins d’énergie ? 

A – Oui et ça dure 2 à 3 fois plus longtemps. 

C – Et puis cela permet d’éviter que tout ce plastique ne se retrouve dans les forêts ou polluent les océans ! 

A – 100 000 vieilles bouteilles en moins par kilomètre de route. 

C – Pas mal !  

A – La société de Sean reçoit plein de nouvelles commandes. On a hâte de voir arriver cette idée sur nos routes.

C – Pour la solution numéro 4, il est temps d’allumer…la gravitricité ! 

A – Qu’est-ce que c’est que ce truc ? 

C – C’est la solution à ce problème : nous protégeons la planète en produisant de plus en plus d’électricité à partir du vent et du soleil. Mais comment faire pour avoir de l’électricité dans nos maisons lorsqu’il n’y a pas de vent ? Utiliser une batterie pour stocker l’électricité ? Hmmm, mais ça coute cher et cela ne fonctionne pas toujours bien. Alors qui dit mieux à ton avis ? 

A – Mon pays natal : le Royaume-Uni ! 

C – L’Ecosse n’a pas de secret pour toi Alastair, tu es bien sûr au courant ! C’est effectivement là-bas qu’une entreprise a testé un autre moyen de stocker l’électricité. Elle utilise la force de la gravité. L’entreprise parle de « gravitricité ». Une drôle d’expression qui mélange les mots « gravité » et « électricité ». Quand il fait beau, l’énergie solaire soulève des poids lourds dans une tour. La nuit, ils laissent tomber les poids pour produire de l’électricité. L’étape d’après consiste à soulever et déposer des poids vraiment très loin. Pour ça, les anciennes mines de charbon seront des lieux parfaits. 

A – Du charbon à l’énergie propre, quelle idée brillante ! 

C – On enchaîne maintenant sur notre dernière solution positive… Et je crois que c’est une solution plutôt douce, mielleuse même…

A – Eh oui, parce que pour l’idée numéro 5, on retrouve nos amies les abeilles ! 

C – Top ! D’abord explique-nous le problème.

A – Tu l’as dit tout à l’heure, septembre a pointé le bout de son nez… et l’hiver ne va pas tarder. Brrr, une saison où on a froid. Le nez coule plus que d’habitude et puis on tousse aussi. Beaucoup de gens prennent des médicaments pour se soigner mais il existe d’autres moyens, plus naturels.

C – Je sais : une bonne cuillère de miel ! 

A – Bravo ! 

C – Heureusement, tous les problèmes n’ont pas besoin d’une solution super technologique. Il y en a pour tous les goûts !

A – En effet. Des recherches menées par des scientifiques d’Oxford ont révélé que le miel, un remède très ancien contre la toux, peut être plus efficace que les médicaments modernes. En plus, ça permet de garder les médicaments pour lutter contre les microbes les plus dangereux. Tu reprendras bien une cuillère Clarisse ?

C – Hmmm, même pas besoin de me forcer, le miel c’est un régal ! Comme cet épisode d’ailleurs, j’ai adoré ton bouquet de bonnes nouvelles. Un beau cadeau pour cette rentrée si spéciale ! 

A – J’espère que nos auditeurs et auditrices qui nous ont écoutés pensent la même chose que toi, Clarisse. 

C – J’en suis sûre ! Dites-nous quelle est votre solution préférée en votant sur notre page Facebook « My WoW Time ». Pour continuer à faire le plein de bonnes nouvelles, à tout moment de l’année, direction notre site www.wow-news.eu

Et nous, Alastair, on se retrouve la semaine prochaine pour dérouler ensemble le fil de l’actu et des solutions ! 

A – Au revoir Clarisse et bonne rentrée à toutes et tous !

Clarisse

Clarisse

Alastair editor of WoW!

Alastair

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

S´abonner gratuitement