fbpx

🔊 Tous héros de la paix !

Le podcast de WoW! – Alastair & Clarisse annoncent le WoW! été de paix avec Jane Goodall. Et nous avons un défi pour vous …

Transcription podcast – 10 Juillet, 2020

Bienvenue sur WoW!, ton podcast d’infos positives pour enfants. Je m’appelle Clarisse et je suis exploratrice de solutions pour WoW!

Chaque semaine, avec mon ami journaliste Alastair, on te fait voyager à travers les grandes nouvelles de chez toi ou d’ailleurs et on te présente des personnes inspirantes qui ont décidé de rendre notre monde meilleur.

Aujourd’hui, c’est le lancement de notre programme estival ! C’est sous le signe de la paix que WoW! passera ses vacances. Pour ce premier Ă©pisode de juillet, ouvre grand les oreilles et les yeux,  parce qu’il se pourrait bien que des hĂ©ros de la paix se cachent autour de toi…

C – Salut Alastair ! PrĂŞt Ă  plonger dans notre thème estival ?

A – Coucou Clarisse, bien sĂ»r ! OĂą est-ce qu’on plonge ?

C – Dans l’ocĂ©an de la paix ! Pour introduire notre belle thĂ©matique, pourquoi ne pas commencer par rappeler la date de la journĂ©e internationale de la paix ?

A – Ah…je crois que c’est en Septembre ?

C – Oui, le 21 septembre ! C’est l’ONU, l’Organisation internationale des Nations Unies qui a crĂ©Ă© cette journĂ©e symbolique. L’ONU, c’est une grande organisation qui regroupe quasiment tous les pays du monde. Une partie de sa mission consiste Ă  garantir la paix dans le monde en venant en aide aux populations vivant dans les pays en guerre.

A – L’ONU nomme aussi les messagers et messagères de la paix !

C – Oui, c’est vrai ! L’ONU a dĂ©signĂ© une dizaine de personnalitĂ©s – femmes et hommes – . Leurs rĂ´les ? Diffuser partout dans le monde un message de paix et d’espoir pour faire de ce monde un endroit oĂą il fait bon vivre en harmonie.

D’ailleurs Alastair, tu connais au moins deux messagères de la paix ! L’une est une jeune étudiante engagée et la seconde est une grande scientifique aventurière.

A – Tu veux bien sĂ»r parler de Malala et de Jane Goodall?

C – Oui, nos hĂ©roĂŻnes des Ă©pisodes 15 et 16 ! Et si tu te souviens bien, Malala a reçu un prix…

A – Le prix Nobel de la Paix !

C – C’est l’une des rĂ©compenses la plus reconnue dans le monde entier ! Elle est attribuĂ©e aux personnes qui ont agit pour avoir apportĂ© la paix dans le monde. Les heureux Ă©lus reçoivent un diplĂ´me, de l’argent et une mĂ©daille (et pas une mĂ©daille en chocolat). Alors que Malala l’a obtenu Ă  17 ans, Mère Teresa, elle, avait presque 70 ans. Mère Teresa, tu as sĂ»rement dĂ©jĂ  entendu parler d’elle ? Elle a Ă©tĂ© rĂ©compensĂ©e pour avoir aidĂ© les pauvres. Autre exemple de prix Nobel de la paix : Nelson Mandela qui a dĂ©fendu courageusement les droits de l’homme et l’égalitĂ©. Et il y en a plein d’autres. Ah…les histoires de ces grands hĂ©ros de la paix, ça me passionne !

A – Ça tombe bien Clarisse, on va profiter de l’étĂ© pour leur faire honneur. Nos prochains Ă©pisodes seront consacrĂ©s Ă  des portraits de grands hĂ©ros de la paix, ça te dis ?

C – GĂ©nial ! On commence bientĂ´t alors  ? Qu’est-ce que j’aimerai ĂŞtre une hĂ©roĂŻne de la paix moi aussi…

A – On peut tous le devenir !

C – Ah oui ? MĂŞme sans avoir reçu de mĂ©daille ?

A – Bien sĂ»r ! Je vais te poser une question pour t’aider Ă  mieux comprendre. Quelle est ta dĂ©finition du mot « paix Â» ?

C – Hmmm laisse-moi rĂ©flĂ©chir…On entend souvent parler de la paix entre pays. Lorsqu’une guerre se termine, la paix est dĂ©clarĂ©e grâce Ă  la signature d’un traitĂ© de paix…Mais bon, la paix ce n’est pas juste une signature sur un papier !

C’est aussi une façon d’être avec toutes ces personnes qui m’entourent au quotidien ou ces gens que je croise rapidement.

A – OĂą ça par exemple ?

C – Chez moi, dans la rue, Ă  l’école, Ă  la boulangerie ou mĂŞme sur la plage !

A – Et bien, tous ces endroits reprĂ©sentent de belles opportunitĂ©s pour t’entrainer Ă  ĂŞtre une hĂ©roĂŻne de la paix !

C – C’est drĂ´le, ça me fait penser Ă  un film que j’ai vu il n’y a pas si longtemps

A – Ah oui, de quoi ça parle ?

C – C’est l’histoire d’une jeune femme qui marche d’un pas assez pressĂ© dans la rue. Sur son chemin, alors qu’elle cherchait quelque chose dans son sac, elle bouscule un monsieur. Elle ne le fait pas exprès mais ne prend pas le temps de lui dire pardon.

Le monsieur, Ă©tonnĂ©, se met un peu en colère, lui dit : « vous pouvez pas dire pardon Â». « Vous n’aviez qu’à faire attention Â», lui rĂ©pond la jeune femme en s’éloignant. Le monsieur passe sa main sur son ventre et lĂ , il rĂ©cupère une balle d’une couleur noire, très noire. Le monsieur, garde cette balle avec lui et part faire des courses. ArrivĂ© en caisse, une dame souriante lui demande très gentiment si elle peut passer avant lui  en prenant soin de lui expliquer qu’elle n’a qu’un lĂ©gume Ă  payer. Le monsieur se fâche et lui dit non de façon très dĂ©sagrĂ©able. La dame, qui a perdu son sourire, sort du magasin avec une balle noire.

A – Bizarre…et si c’était ce monsieur de mauvaise humeur qui lui avait donnĂ© sans faire attention ?

C – Tu es sur la bonne piste Alastair…On peut vite se sentir mal et devenir nĂ©gatif quand quelqu’un n’a pas Ă©tĂ© gentil avec nous. C’est ce que va d’ailleurs faire la dame en sortant du magasin. Elle passe un appel Ă  son ami Matthieu et va le gronder juste parce qu’il n’a pas rĂ©pondu Ă  ses derniers appels. Matthieu raccroche, stressĂ© par cet appel pas très agrĂ©able. Et hop, la balle noire arrive chez lui.

A – Oh non, mĂŞme par tĂ©lĂ©phone, la balle noire peut se transmettre ?

C – Oui ! La mauvaise humeur ou la colère sont des Ă©motions qui ne se ressentent pas que dans les gestes mais aussi Ă  travers la parole. Ça peut mĂŞme se lire sur ton expression de visage !

A – Alors Matthieu est lui aussi devenu Ă©nervĂ© ?

C – Oui ! Sans raison valable, il va s’en prendre Ă  des clientes du restaurant oĂą il travaille, en leur reprochant d’être assise Ă  une table de quatre personnes alors qu’elles ne sont que deux. Les jeunes femmes trouvent ce reproche injuste, elles ne dĂ©rangeaient personne. Et coĂŻncidence, l’une des clientes Ă©tait la jeune femme du dĂ©but de l’histoire, qui marchait dans la rue sans regarder oĂą elle allait. Elle s’appelle Maylis. Elle s’est sentie stressĂ©e par le comportement dĂ©sagrĂ©able du serveur. La boule noire rĂ©apparait dans ses mains. Après une longue journĂ©e, Maylis s’écroule de fatigue sur son lit en laissant tomber la balle noire…comme un poids Ă©norme. Si tu regardes le film, tu verras que plein d’autres balles noires sont Ă©parpillĂ©es partout dans sa chambre…

A – Oh…cette collection de balles noires remplies de mauvaise humeur, ce n’est pas un très beau cadeau : ça doit la rendre vraiment triste ?

C – Oui…c’est pour ça qu’un matin, Maylis dĂ©cide de changer son comportement pour ĂŞtre plus heureuse. Elle trouve une solution en peignant chaque balle noire en jaune avec un sourire. Au lieu d’attendre indĂ©finiment que les gens autour d’elle deviennent plus gentils, elle a choisit de commencer par l’être elle-mĂŞme en arrĂŞtant d’être de mauvaise humeur. De retour dans la rue, elle croise de nouveau ce monsieur qu’elle avait bousculĂ©. L’homme reconnait Maylis et commence Ă  ronchonner. MalgrĂ© son comportement nĂ©gatif, Maylis reste souriante et lui dit bonjour tout en lui offrant l’une de ses balles jaunes positives ! L’homme sourit et la journĂ©e promet d’être ensoleillĂ©e de bonne humeur pour tout le monde.

A – Whaouh, quelle belle histoire ! Quel est le nom de ce film ?

C – “Je suis donc tu es”, Ă©crit et rĂ©alisĂ© par Maylis de Poncins elle-mĂŞme ! Regarde-le, il ne dure que deux minutes, je te met le lien dans le descriptif de l’épisode.

A – Alors, conclusion de cette histoire Clarisse ? Ne penses-tu pas qu’en Ă©tant souriante et de bonne humeur, Maylis est aussi une hĂ©roĂŻne de la paix ?

C – Bien sĂ»r que oui ! Parce que finalement, je crois que la paix se trouve Ă  l’intĂ©rieur de nous. Elle se propage dans tout ce que nous faisons, dans notre manière de parler ou mĂŞme de penser. La paix c’est un geste gĂ©nĂ©reux, une action positive, des paroles rĂ©confortantes qui vont aider les gens autour de nous Ă  se sentir bien. La paix, c’est aussi savoir Ă©couter, communiquer les uns avec les autres sans ĂŞtre dĂ©sagrĂ©able, sans violence mais plutĂ´t avec respect.

A – C’est pour ça que ça nous concerne tous !

C – Oh que oui, chacun peut cultiver la paix pour se transformer en hĂ©ros et inspirer les gens Ă  le devenir Ă  leur tour. C’est peut-ĂŞtre comme ça qu’on chargera le monde pour le meilleur Alastair ?

A – Le plus important Clarisse, c’est d’y croire très fort et de garder espoir, chaque jour.

C – Merci pour tes encouragements Alastair, j’y penserai. Et Ă  bientĂ´t pour dĂ©couvrir ensemble le premier portrait de l’étĂ© youhou !

A – Yes ! Bonne journĂ©e, pleine de sourires.

OUTRO

C’est la fin de ce podcast mais le début d’un été remplis de positivité ! Et pour démarrer en beauté, tu peux te transformer en héros de la paix dès maintenant avec le Jane Goodall Institute France ! Rendez-vous sur leur site janegoodall.fr.

Envoie ta photo et ton message en leur présentant ton héro de la paix. Ça peut être ta mamie, ton cousin, ton copain ou ta copine, ton prof préféré ou même ton super voisin. C’est toi qui choisis, mais n’oublie pas de le faire avant le 15 juillet ! En cadeau, reçois un livre avec ta photo et celle d’autres héros de la paix. Certains portraits seront même affichés en grand dans les rues de Paris ! Whaouh ! Bonne chance.

Clarisse

Clarisse

Alastair editor of WoW!

Alastair

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

S´abonner gratuitement