🗞 Les algues à la rescousse de l’océan !

L’ homme qui rêvait d’une ferme sous-marine

Wave Crookes a toujours travaillé à proximité de l’eau. Ces dernières années, il était sauveteur en mer.

Aujourd’hui, son projet est de venir au secours de la mer elle-même, en éliminant les déchets en plastique.

Wave est en train d’installer une ferme. Mais cela ne veut pas dire qu’il s’éloigne de la mer. Il dit qu’avec un nom comme le sien (« Wave » signifie vague en anglais), il était destiné à travailler en mer. Wave veut devenir le premier éleveur d’algues en Angleterre.

En fait, les algues sont déjà utilisées dans beaucoup de domaines. En Asie par exemple, on en mange souvent. Elles sont aussi présentes dans certains médicaments. Même si tu n’as jamais goûté une salade japonaise, tu en as certainement déjà mangé puisqu’on met des algues dans la crème glacée pour la rendre, et bien, … crémeuse.

Mais il y a aussi une nouvelle façon très prometteuse d’utiliser les algues qui pourrait permettre de résoudre un problème de taille : les déchets en plastique qui sont jetés dans la mer.

Quand il travaillait près du Pôle Sud avec sa compagne Laura Robinson, Wave a réalisé que les déchets en plastique sont un grand danger pour les créatures qui peuplent les océans. Laura est biologiste marine, c’est-à-dire une scientifique qui étudie la mer ainsi que les plantes et les animaux qui y vivent.

Wave a déclaré à son journal local, le Yorkshire Post : « Laura et moi avons tous les deux vu de très près, même en Antarctique, des animaux marins remplis de déchets en plastique. »

Chacun de nous peut faire des choses pour éviter de polluer nos océans avec les déchets en plastique. Mais Wave a compris qu’en utilisant ses connaissances il pourrait faire encore plus pour aider la mer.

Quand il était jeune, il a été pécheur. Puis il a rejoint la Marine Britannique où il a appris la plongée sous-marine. Et il est devenu plongeur professionnel pour assurer la sécurité des plateformes pétrolières en haute mer.

Il a aussi participé à plusieurs sauvetages en mer pendant les tempêtes. Puis il a monté une entreprise spécialisée dans le ramassage d’algues sur les côtes pour les revendre aux restaurants du coin.

Wave et Laura ont alors entendu parler de certaines personnes qui ont réussi à fabriquer du plastique à partir d’algues pour ne plus polluer les océans. Ils ont trouvé ça super. Ils savaient que les algues poussent très bien près de chez eux. Et les connaissances de Wave dans les bateaux, le transport de poissons et la plongée seront essentielles à la réussite de leur ferme.

« Nous pouvons faire du plastique biodégradable à partir des algues, a expliqué Wave au Yorkshire Post. Quand il est jeté dans la mer, il disparaît tout simplement ! »

Wave pense que la culture des algues va aussi aider à créer des emplois pour les personnes qui, comme lui, aiment la mer. Et il apprécie beaucoup le fait que la culture des algues est simple et non-polluante.

« Tout ce dont les algues ont besoin, c’est la lumière du soleil. Elles n’ont pas besoin d’eau douce, de produits chimiques ou d’Ă©lectricitĂ©, dit-il. C’est presque gratuit. »

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

S´abonner gratuitement