fbpx

🗞 De bonnes idées pour l’Afrique

Caroline, une ingénieure africaine, aime trouver des solutions au problème de l’eau courante.

Caroline a grandi au Kenya. Elle a toujours voulu devenir ingénieure. C’était un rêve assez original quand elle était enfant, de vouloir construire des ponts et des routes.

Mais Caroline était sûre d’elle, et maintenant elle dit qu’elle adore son métier. Parce qu’il lui permet d’aider les gens, et de recevoir beaucoup de sourires en retour.

Caroline nous sourit        © DR/EIB

Bien sûr, en Europe ou aux Etats-Unis par exemple, nous n’avons pas les mêmes besoins et ce que construit Caroline peut nous paraître surprenant.

Qu’est-ce-que c’est à ton avis ? Cela se trouve à l’intérieur de nos maisons, et nous l’utilisons plusieurs fois par jour…

L’eau de la vie

Eh bien, c’est l’eau courante, pour boire, préparer les repas, et nous laver. Et l’eau des toilettes aussi. Sais-tu comment cela fonctionne ?

Peux-tu t’imaginer comment cela se passerait sans cette eau courante, partout dans la maison ? Comment ferions-nous ?

Ce problème existe pour des millions de personnes dans le monde, tout particulièrement en Afrique. Il y a eu beaucoup de progrès ces 20 dernières années. Mais une personne sur trois sur la planète n’a toujours pas d’eau potable à la maison, et plus de la moitié n’a pas de toilettes.

Du coup, ces personnes ont un risque élevé de tomber malade s’ils boivent une eau qui n’est pas potable. C’est pourquoi un des Objectifs de Développement Durable de l’ONU est que tout le monde ait accès à l’eau potable et aux toilettes.

L’ODD No.6 est l’accès Ă  l’eau propre et l’assainissement pour tout le monde

Une population qui augmente

En Europe, l’eau courante arrive dans nos maisons et l’eau usagée en ressort par de gros tuyaux qui passent sous nos villes et villages. Cela fait plus de cent ans que nous en sommes équipés.

Mais en Afrique, où le nombre d’habitants dans les villes augmente fortement, et où les gens sont beaucoup moins riches (lis notre article sur l’Afrique ici), ces tuyaux n’existent souvent même pas.

Les gens doivent souvent faire de longs trajets pour rapporter de l’eau dans des seaux. Et le changement climatique signifie moins de puits et des distances encore plus longues. De plus, les toilettes sont souvent juste un trou dans le terre.

Un jeune garçon en Ouganda transporte de l’eau d’un puits. Adam Jan Figel/Shutterstock

Le 11 juillet sera la Journée Mondiale de la Population, et nous pourrons réfléchir à trouver des solutions au problème de l’augmentation du nombre d’habitants sur la planète.

Nous pourrons également célébrer Caroline, dont c’est justement le métier !

Une réussite au Lac Victoria

Elle est particulièrement fière d’avoir contribué à un projet qui permet d’apporter de l’eau courante aux personnes qui vivent en Afrique dans la région du Lac Victoria. Ces personnes vivent dans trois pays différents : le Kenya, l’Ouganda et la Tanzanie.

Le projet de Caroline permet de fournir l’eau courante à un million de personnes. Ainsi que de construire des égouts pour récupérer l’eau usagée, pour qu’elle n’aille pas dans le lac ni dans l’eau qui est bue par les habitants de la région.

Pour cela, elle a dû trouver le moyen d’installer des pompes pour amener l’eau en haut des collines, de creuser des tunnels pour faire passer de gros tuyaux dans les villes…

« Les ingénieurs doivent trouver des solutions créatives. »

Caroline Ogutu, ingénieure à la Banque Européenne d’Investissement
Les visages heureux

Elle travaille pour le Banque Européenne d’Investissement (BEI), qui finance des projets pour aider le développement des pays Africains.

Regarde comment l’eau potable est arrivĂ©e jusqu’à Mwanza, près du Lac Victoria
(Sous-titres en français disponibles)

« Je voulais avoir un impact et apporter du progrès dans mon pays Â», a Ă©crit Caroline sur le site internet de la BEI.

“J’aime de plus en plus mon métier. Il me permet de voir les visages heureux de ces personnes qui reçoivent enfin l’eau courante, pour la première fois de leur vie. Je suis une personne comblée.”

Le problème ?

L’eau potable et les toilettes sont importantes pour être en bonne santé. En Afrique, beaucoup de personnes n’y ont pas accès.

La solution !

Soyons créatifs ! Il n’existe pas une solution unique. Des ingénieurs comme Caroline trouvent des moyens d’installer l’eau courante là où des gens en ont besoin.

Plus de détails pour les adultes

Lisez ce que Caroline Ogutu a écrit sur son métier d’ingénieure en Afrique ici.

Regardez comment l’ONU progresse vers l’objectifs de dĂ©veloppement durable no.6 en Ă©quipant l’Afrique en eau courante.

La région du Lac Victoria a toujours besoin de solutions créatives, notamment au problème de la pollution, comme l’explique le photographe Frédéric Noy à France 24

Alastair editor of WoW!

Reportage

Alastair

alastair@wow-news.eu

Traduction

Emmanuelle

emma@wow-news.eu

Production

Agathe

agathe@wow-news.eu

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

S´abonner gratuitement