fbpx

đź—ž Pourquoi on se dispute ? Marshall Rosenberg nous apprend Ă  faire la Paix

Héros de la Paix: Petit, il s’est souvent bagarré et a cherché à comprendre pourquoi cela nous arrive même si nous préférons être gentil avec les autres.

Marshall Rosenberg a grandi au siècle dernier en Amérique. Il aimait faire du sport et jouer dehors.

Il aimait aussi observer les gens, et comprendre leurs réactions. C’est ainsi qu’il a remarqué que différentes personnes pouvaient ressentir de la joie en faisant des choses très différentes.

Les gens sont bizarres…

La grand-mère de Marshall était très malade. Alors son oncle passait beaucoup de temps à s’occuper d’elle. Il ne s’en plaignait jamais, même s’il était fatigué. Il lui donnait à manger comme à un petit enfant, et Marshall avait remarqué que, lorsque son oncle faisait ces gestes, il avait l’air heureux. En voyant cela, Marshall a noté que prendre soin de quelqu’un peut rendre heureux.

À l’école, c’était complètement différent. Le petit frère de Marshall était souvent bousculé par de garçons plus grands que lui. Alors, pour le défendre, Marshall se battait souvent. Les méchants garçons semblaient contents de pouvoir embêter le frère de Marshall. En voyant cela, Marshall a noté que l’on peut aussi trouver du plaisir à s’en prendre à quelqu’un de moins fort que soi.

Çela paraît bizarre, n’est-ce-pas ?

Nous sommes toutes et tous gentils

Marshall trouvait les gens si intéressants qu’il a fait des études en psychologie, une science qui cherche à comprendre nos pensées et nos comportements. Il a fait cela parce qu’il voulait trouver des solutions aux bagarres et aux conflits entre les gens.

Voici ce qu’il a à nous apprendre.

D’abord, il nous explique que personne ne naĂ®t avec le dĂ©sir de faire du mal aux autres. Nous sommes naturellement gentils. Nous aimons aider et faire du bien. Tout simplement parce que cela nous fait aussi du bien. Aujourd’hui, d’autres scientifiques montrent que nous avons tous besoin d’aider les autres et que cela nous rend heureux. Ne l’oublions pas !

Dans cette vidéo filmée par des scientifiques, on voit des bébés qui aident les adultes sans que cela leur soit demandé.
Des goûts différents mais les mêmes besoins

Ensuite, Marshall nous apprend que nous avons toutes et tous besoin des mĂŞmes choses pour nous sentir heureux.

Bien sûr, nous n’avons pas forcément besoin de manger des hamburgers. Mais nous avons besoin de manger. Nous n’avons pas les mêmes amis, mais nous avons tous besoin de nous sentir aimés, de nous sentir en sécurité, de nous sentir écoutés.

Et les mĂ©chants garçons qui battaient le petit frère de Marshall, Ă  ton avis ? Quel pouvait bien ĂŞtre leur besoin en faisant cela ? Le besoin de se sentir fort peut ĂŞtre ? Parce que ça peut aider Ă  se sentir en sĂ©curitĂ© ?

Nous avons des goûts différents, mais les mêmes besoins

Alors, pour nous sentir aimés ou nous sentir en sécurité, nous trouvons des solutions différentes. Mais nos besoins sont identiques.

Pourquoi est-ce que l’on se dispute ?

Maintenant que Marshall a compris que nous aimons aider les autres et que nous avons les mĂŞmes besoins, il a aussi voulu comprendre pourquoi nous passons tellement de temps Ă  nous disputer et Ă  nous bagarrer ? Y-a-t-il une solution ?

C’est une bonne question, n’est-ce-pas ?

Imagine…

Prenons un exemple. Disons que ton frère voudrait jouer dehors avec toi mais toi tu as envie de rester sur le canapé et de lire.

« T’es pas drĂ´le, et tu es Ă©goĂ®ste ! Â» dit-il. « Laisse-moi tranquille, tu es pĂ©nible ! », tu pourrais lui rĂ©pondre.

Ça arrive souvent. Pourtant, tu aimes ton frère, et ton frère t’aime. En plus, Marshall nous explique que nous avons les mĂŞmes besoins. Pourtant, encore une dispute !

… la solution de Marshall’s

Voici la solution que Marshall a trouvĂ© …

Imagine que ton frère, plutôt que de te dire que tu n’es pas gentil.le, te dirait calmement comment il se sent quand tu refuses d’aller jouer avec lui.

Il pourrait te dire : « J’ai envie de jouer avec quelqu’un, je me sens un peu seul Â».

Que penserais-tu alors ? Peut-ĂŞtre que c’est mieux que d’entendre des choses dĂ©sagrĂ©ables Ă  ton sujet ? C’est plus facile Ă  Ă©couter ? Ça t’arrive aussi d’avoir besoin de compagnie, non ?

Ă€ ton tour, tu pourrais lui expliquer pourquoi tu as envie de lire. Peut-ĂŞtre as-tu besoin de calme ? A son tour, ton frère pourra Ă©couter. Il a sĂ»rement besoin d’être tranquille et seul de temps en temps.

Des girafes et des chacals

Bien sûr, ce n’est pas facile de s’écouter quand nous sommes énervés.

Marshall avait l’habitude d’utiliser des marionnettes pour montrer de quoi nous avons l’air. Un chacal agressif qui montre ses dents, et s’énerve tout de suite. Ou bien une girafe avec des grandes oreilles, capable d’écouter calmement.

Est-ce que tu devines pourquoi Marshall a choisi la girafe pour être sa marionnette ? Eh bien, c’est l’animal terrestre qui a le plus grand cœur !

Alors, Marshall disait que si nous ouvrons grand nos oreilles de girafe et écoutons ce qui se passe dans notre cœur, nous pouvons arriver à nous aider les uns les autres. Et nous sentir plus heureux.

Ça pourrait vouloir dire que dans notre exemple, tu vas lire pendant un moment, et puis tu iras jouer avec ton frère.

La Communication NonViolente

Marshall a appelĂ© cette manière de se parler et de s’écouter la Communication NonViolente, ou bien CNV. Dans le monde entier, beaucoup de gens apprennent comment faire pour mieux communiquer en famille et au travail. 

Il est allé dans plusieurs pays en guerre pour aider les gens à se parler, et à trouver des solutions à leurs conflits.

Souvent, ces gens se traitaient de “meurtriers” ou de “terroristes” . Alors Marshall leur demandait d’expliquer ce que chacun d’eux voulait plus que tout, ce pour quoi ils étaient prêts à se battre. Et souvent, la réponse était que ce qui manquait à ces personnes était de se sentir en sécurité, pas en danger.

Alors Marshall leur montrait que pour se sentir en sécurité, il vaut mieux vivre en paix plutôt que faire la guerre … !

Un problème ?

Les gens se disputent. Cela les rend malheureux. Mais quand nous voulons des choses différentes, c’est difficile de se mettre d’accord.

Une solution !

Marshall a compris que notre nature est d’être gentil.le et que nous avons tous les mĂŞmes besoins fondamentaux. Il a trouvĂ© une manière de les exprimer pour arriver Ă  mieux se comprendre les uns les autres, et arrĂŞter de se disputer.

Les articles pour les adultes

Cet article fait partie de notre sĂ©rie d’Ă©tĂ©, inspirĂ©e par la paix. Pour lire plus sur notre partenariat pour la JournĂ©e Internationale de la Paix avec l’Institut Jane Goodall et Roots & Shoots, cliquez ici.

Dans cette vidĂ©o (7 minutes), Thomas d’Ansembourg, un expert en CNV explique les principes fondamentaux. Ainsi que le moyen de mieux communiquer avec l’aide des marionnettes de Marshall Rosenberg :

Ce site présente une page d’explication écrite de ce qu’est la CNV

Sur YouTube, vous trouverez de nombreuses vidéos des séminaires donnés par Marshall Rosenberg en anglais (certains ont une traduction française)

Alastair editor of WoW!

Reportage

Alastair

alastair@wow-news.eu

Catherine founder of WoW!

Traduction

Catherine

catherine@wow-news.eu

Production

Agathe

agathe@wow-news.eu

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

S´abonner gratuitement