🗞 Les hĂ©ros du COVID : trouver des solutions ? C’est sans problĂšme pour eux !

Alors que le déconfinement se poursuit, nous avons choisi de célébrer quelques personnes qui ont trouvé des solutions.

Ces derniers mois ont Ă©tĂ© plutĂŽt Ă©tranges. De nouveaux problĂšmes sont apparus, et ce que nous trouvons formidable chez WoW! c’est que partout, des enfants, des adultes ont trouvĂ© des solutions.

Les nouveaux problĂšmes viennent de l’apparition de ce virus, qui s’est rĂ©pandu dans le monde entier. Eh bien voici maintenant les gagnants de notre classement des “HĂ©ros du COVID”.

1. Steve, l’ingĂ©nieur de l’eau

Steve a 9 ans. Il sait que le meilleur moyen pour stopper les virus est de bien se laver les mains. Mais cela pose un
 problĂšme. Dans son village au Kenya, tout le monde utilise le mĂȘme robinet. Donc si quelqu’un a un virus sur les mains quand il les lave au robinet, alors le virus peut se transmettre. Et chaque fois que quelqu’un ouvre le robinet, il devient porteur du virus.

Steve a rĂ©flĂ©chi et a trouvĂ© une
 solution ! Il a imaginĂ© un systĂšme de pĂ©dales actionnĂ©es par les pieds pour faire arriver l’eau et le savon sur les mains. Les habitants de son village ont Ă©tĂ© impressionnĂ©s. Et nous aussi ! Il n’est jamais trop tĂŽt pour avoir une idĂ©e gĂ©niale !

DĂ©couvre l’invention de Steve et Ă©coute-le en parler
2. Paige, et le cĂąlin sans risque

Rester sĂ©parĂ©s nous a permis de rester en bonne santĂ©. Mais ne voir ni notre famille ni nos amis est trĂšs difficile. Paige a 10 ans et elle vit en Californie. Le plus dur pour elle Ă©tait de ne pouvoir embrasser sa grand-mĂšre. MĂȘme si elle pouvait lui rendre visite, le problĂšme Ă©tait qu’elles ne devaient pas se toucher.

Alors Paige a eu une super idĂ©e : elle a demandĂ© Ă  sa maman un vieux rideau de douche en plastique transparent. Avec des assiettes en plastique, des gants en caoutchouc, des ciseaux et de la colle, elle a fabriquĂ© cette ingĂ©nieuse solution


Pas touche ! Paige peut embrasser sa grand-mĂšre sans risque
Credit: Lindsay Okray/ABC News
3. Les correspondants

RĂ©cemment on n’avait plus le droit de rendre visite aux personnes ĂągĂ©es en maison de retraite. C’est un problĂšme : beaucoup se sont sentis seuls et tristes. Mathilde et ses cousins, ĂągĂ©s de 14 Ă  24 ans, ont trouvĂ© une solution : leur Ă©crire des lettres.

Ils ont dĂ©veloppĂ© un site internet qui a rassemblĂ© des milliers de personnes pour Ă©crire de belles lettres : plus de 400 000 ont Ă©tĂ© envoyĂ©es ! MĂȘme sans se connaitre, recevoir une lettre de quelqu’un qui donne de l’attention, a redonnĂ© le sourire aux personnes ĂągĂ©es. Les cousins disent qu’ils ont, eux, propagĂ© le “virus de la tendresse”. Et le plus chouette dans tout ça, c’est que ça a aussi rendu heureux ceux qui ont Ă©crit les lettres !

Le site des cousins : “De la tendresse en quelques cliques”
4. Des vélos pour nos soignants

Sans bus, les infirmiĂšres ne pouvaient pas se rendre Ă  l’hĂŽpital pour soigner les malades. Est-ce un problĂšme ? Pas pour les propriĂ©taires du magasin, The Bike Station : ils vendent des vĂ©los d’occasions.

Leur solution : offrir des vĂ©los Ă  des gens comme Erin l’infirmiĂšre. Erin a utilisĂ© son “VĂ©lo pour HĂ©ros” pour aller travailler, mĂȘme si chez elle, en Ecosse, pĂ©daler dans le froid et sous la pluie ne semblait pas trĂšs agrĂ©able. Mais Erin a vite changĂ© d’avis : “Je ne pensais pas trop aimer ça. Et finalement, c’est incroyable !”. Une bonne solution ne rĂ©sout pas qu’un seul problĂšme. GrĂące a son vĂ©lo, Erin peut aller travailler, mais elle fait aussi du sport et se change les idĂ©es en mĂȘme temps.

Une infirmiĂšre et son “VĂ©lo pour HĂ©ros”
Source : Murdo McLeod/Guardian
5. Les chefs sur la route

Pour transporter la nourriture jusqu’à nous, les chauffeurs de camions sont bien sĂ»r indispensables. Souvent, ils font de longs trajets et leur souci Ă©tait de pouvoir se nourrir sur la route alors que tous les restaurants Ă©taient fermĂ©s. Ce n’est pas un problĂšme pour Serge et Chantal. Pendant le confinement, ils ont dĂ» fermer leur restaurant prĂšs de l’autoroute et tous leurs employĂ©s ont Ă©tĂ© mis au chĂŽmage partiel. Puisqu’ils avaient l’habitude de servir beaucoup de camionneurs, Serge et Chantal ont voulu les aider.

Leur solution : ils ont eux-mĂȘmes prĂ©parĂ© des repas chauds, servis aux chauffeurs, avec le sourire, dans la cabine de leurs camions. “C’est des gens qui sont lĂ  pour nous, a dit Serge. Nous, on doit ĂȘtre lĂ  pour eux.”

Serge et Chantal aiment dire «merci»

Qui Ă©tait ton hĂ©ros pendant le confinement ? N’hĂ©site pas Ă  nous en parler !

Les problĂšmes ?

Le virus a causĂ© pleins de nouveaux problĂšmes : comment rester en bonne santĂ©, comment se sentir proche des autres, comment prendre soin des autres Ă  distance, comment dire merci …

Les solutions !

La crise nous a montrĂ© que nous pouvons tous ĂȘtre inventifs, en nous connectant Ă  notre besoin de donner de l’attention et de l’amour aux autres.

De la lecture pour adultes

Si vous avez envie d’écrire une lettre Ă  quelqu’un dans un EHPAD, rendez-vous sur le site : https://1lettre1sourire.org/

Rencontrez Serge et Chantal de La Petite Auberge Ă  Yssingeaux ici et ici.

Alastair editor of WoW!

Reportage par

Alastair

alastair@wow-news.eu

Traduction par

Emmanuelle

emma@wow-news.eu

Production par

Agathe

agathe@wow-news.eu

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

SÂŽabonner gratuitement