fbpx

🔊 L’intelligence collective face Ă  l’urgence climatique

Clarisse et Alastair expliquent la Convention des citoyens français sur le climat.

Transcription podcast – 26 Juin, 2020

A – Salut Clarisse ! Quoi de neuf chez toi ?

C – Coucou Alastair, j’avais hâte de te parler ! Figure-toi qu’ici, en France, on prĂ©pare un plan pour changer le monde.

A – Ah oui, vraiment ? Quel genre de plan ?

C – Un plan rempli d’idĂ©es pour trouver des solutions au rĂ©chauffement climatique. Il y a plus d’une centaine de propositions qui ont Ă©tĂ© pensĂ©es et Ă©crites. Attention, on ne parle pas de simples feuilles de papiers saupoudrĂ©es de poussière et oubliĂ©es au fond d’un tiroir. Non, lĂ  c’est très un rapport très sĂ©rieux et le gouvernement devra s’en servir pour agir vite.

A – Hmmm. Et de quoi ça parle exactement ?

C – Des moyens de transports, du logement, de la nourriture, du travail…Pour chaque thème, des mesures sont proposĂ©es. Par exemple, pour le thème transport, on propose de construire plus de pistes cyclables pour favoriser l’usage du vĂ©lo et donc moins polluer. Dans le thème du logement, on propose d’aider les propriĂ©taires Ă  mieux protĂ©ger les maisons du froid pour consommer moins d’énergie. Et pour finir, je te partage l’une des idĂ©es les plus ambitieuses de ce plan : inscrire un nouveau mot dans la loi. Ce mot, c’est l’écocide. Cette mesure permettrait de punir les personnes, les Etats ou les entreprises qui dĂ©truisent gravement la planète et ses ressources.

A – Aaaah, ça y est Clarisse, je vois de quoi tu parles ! Le nom exact de ce plan c’est la Convention Citoyenne pour le Climat !

C – Oui, ça c’est le nom en version … plus longue. Neuf mois auront Ă©tĂ© nĂ©cessaires pour organiser et rĂ©diger cette convention citoyenne. Ça en fait des heures de travail ! Le plan est maintenant finalisĂ©. Il a Ă©tĂ© remis dimanche dernier, le 21 juin 2020, au PrĂ©sident de la RĂ©publique, Monsieur Macron. Il a promis d’y rĂ©pondre rapidement et de transformer certaines idĂ©es en action ou mĂŞme en loi. Suspense…

A – Tu n’aurais pas oubliĂ© de prĂ©ciser qui Ă©tait l’agent secret ou le gĂ©nie qui a imaginĂ© ce plan pour lutter contre le rĂ©chauffement climatique ?

C – Ni l’un ni l’autre ! Ce sont des françaises et français qui ont Ă©tĂ© tirĂ©s au sort. On les a contactĂ©s par tĂ©lĂ©phone pour leur demander si ils ou elles Ă©taient d’accord pour participer Ă  la convention citoyenne pour le climat. Parmi les 67 millions de citoyens français, 150 ont Ă©tĂ© choisis totalement au hasard, un peu comme au loto au finalement. Ça c’est une belle preuve de dĂ©mocratie !

A – Et toi, tu n’as pas reçu de coup de fil ?

C – Ah ! Non … je n’ai pas Ă©tĂ© appelĂ©e, dommage ! Mais heureusement, il y mille et une manières de changer le monde alors pas de regret. Bref, parmi nos heureux Ă©lus, il y a des femmes, des hommes, des jeunes, des vieux, des riches, des pauvres … Ensemble, ils reprĂ©sentent fidèlement la France dans toute sa diversitĂ© ! Cette assemblĂ©e de citoyens Ă  la mission urgente et importante de rĂ©flĂ©chir collectivement Ă  des idĂ©es de solutions pour aider la planète Ă  se sentir mieux.

A – Quel âge ont les plus jeunes participants ?

C – 16 ans !

A – Wow !

C – Nicolas, par exemple, 17 ans, a Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©. Depuis le mois d’octobre, il est parti en voyage Ă  Paris Ă  plusieurs reprises pour donner ses idĂ©es et travailler sur la Convention. D’ailleurs, toi qui Ă©coutes ce podcast, si tu as envie d’en savoir plus sur l’expĂ©rience inĂ©dite que Nicolas a vĂ©cu, WoW! t’a concoctĂ© un article Ă  ce sujet accessible sur notre site. Le lien sera dans le descriptif de cet Ă©pisode !

A – Et je me demandais Clarisse : lorsque de nombreuses personnes sont rĂ©unies en assemblĂ©e, elles doivent forcĂ©ment voter pour se mettre d’accord Ă  un moment ou un autre, n’est-ce pas ?

C – Très juste

A – Mais Nicolas n’est-il pas trop jeune pour voter ?

C – Nicolas devra attendre d’avoir 18 ans pour pouvoir voter lors des Ă©lections politiques françaises. NĂ©anmoins, le gouvernement a rĂ©alisĂ© qu’il Ă©tait important de donner la parole aux plus jeunes pour cet Ă©vènement inĂ©dit. D’autant plus que toutes ces questions sur la santĂ© de la planète concernent leur avenir Ă  eux…

A – Avec les marches et grèves pour le climat, on voit bien Ă  quel point ils sont engagĂ©s ! Ils ont peut-ĂŞtre mĂŞme de meilleures idĂ©es que les vieux…

C – Ah, ne dis pas ça Alastair, tout le monde peut avoir de bonnes idĂ©es. Par contre, je suis d’accord pour dire que les jeunes ont une Ă©nergie incroyable pour ce qui est de dĂ©fendre l’environnement. Dans le monde entier, on les a vu manifester en participant aux marches et aux grèves pour le climat. Et puis, il faut bien le dire, le changement fait sĂ»rement moins peur aux jeunes qu’aux vieux, hein Alastair ?

A – Hmmm c’est vrai qu’avec le temps, on prend des petites habitudes qu’on n’a pas envie de lâcher…

C – Ah juste des petites habitudes, tu crois ? Ah, j’arrĂŞte de te taquiner, ce n’est pas facile de sortir de sa zone de confort ! Bon, revenons Ă  la convention citoyenne. Est-ce que tu sais s’il en existe d’autres dans le monde ?

A – Oui, au Royaume-Uni ! C’est la « Climate Assembly UK ».  Et c’est fort possible que d’autres pays europĂ©ens fassent la mĂŞme chose.

C – Ah ça c’est une bonne nouvelle, si ce modèle peut inspirer d’autres personnes alors tant mieux parce que, pour ralentir le rĂ©chauffement climatique, on a besoin de tous les pays ! J’espère vraiment que des assemblĂ©es citoyennes pourront fleurir partout dans le monde. C’est une façon juste de donner la parole aux gens, tu ne trouves pas ?

A – Oui, ça leur permet de s’organiser dans le calme et dans le respect. C’est une très belle façon de s’exprimer et de dialoguer pour trouver des solutions en Ă©quipe.

C – Ben oui, au lieu de râler tout seul devant sa tĂ©lĂ©, mieux vaut se rassembler, s’écouter et prendre des dĂ©cisions ensemble pour amĂ©liorer les choses. Ça s’appelle l’intelligence collective !

A – Encore faut-il arriver Ă  se mettre d’accord…

C – Oui, tout le monde possède sa propre opinion. Il y a autant d’avis que d’humains finalement. Donc des dĂ©saccords et des dĂ©bats, il en existera toujours. Le dĂ©fi dans cet exercice d’assemblĂ©e citoyenne, c’est d’écouter les idĂ©es de tout le monde, de les amĂ©liorer, de les trier et de voter pour avancer vers un but commun : sauver le climat, la planète et ses habitants de façon juste.

A – EspĂ©rons que ça fonctionne ! Qu’est-ce qu’a pensĂ© Nicolas de toute cette organisation ?

C – Il a vraiment l’impression que cette assemblĂ©e a permis d’être plus efficace et plus rapide que les politiciens qui, depuis toutes ces annĂ©es, n’ont jamais rĂ©ussis Ă  se mettre d’accord sur un plan Ă  suivre pour le climat. Il s’est senti Ă©coutĂ© et a le sentiment d’avoir eu un impact dans cette assemblĂ©e.

A – Ils ont dĂ» beaucoup travailler !

C – Oui, c’est un gros boulot. Heureusement, des spĂ©cialistes Ă©taient prĂ©sents pour rĂ©pondre Ă  leurs questions et les aider Ă  trouver les bonnes informations. Ils Ă©taient entourĂ©s d’économistes, de scientifiques, de banquiers, d’agriculteurs, de juristes ou encore de chefs d’entreprises…

A – On ne rigole pas en France !

C – Ah ! En tout cas, pour tous les participants, cette expĂ©rience a Ă©tĂ© transformante.

Nicolas et les quatre autres jeunes de moins de 18 ans ont le sentiment d’avoir aidé les dirigeants à faire leurs devoirs. Le président a fait la promesse de les écouter. Les participants se sont beaucoup investis, ils n’accepteront pas que le plan de l’assemblée citoyenne soit retardé ou oublié…

A – Hâte de connaĂ®tre les rĂ©sultats ! Tu me tiendras au courant Clarisse ?

C – Bien sĂ»r, tu peux compter sur moi, je suis ça de très près ! Et toi, si ça bouge de l’autre cĂ´tĂ© de la Manche, au Royaume-Uni, ou ailleurs dans le monde fais-moi signe !

A – Clarisse, je suis journaliste je te rappelle, aucune info ne m’échappe.

C – Haha, oui ! Ă€ moi de garder les yeux bien ouverts ;

A – Salut Clarisse !

C – A bientĂ´t Alastair ;

QUIZ

Surprise, le quiz revient pour cet épisode ! Pas de stress hein, je suis sûre que tu as écouté ce podcast attentivement. Allez, on essaye ?

  • Première question : quel est le nom du plan construit par les citoyens français pour lutter contre le rĂ©chauffement climatique ?

A – CTS : Convention top secrète

B – CUC Convention ultra climatisĂ©e

C – CCC : Convention citoyenne pour le climat

  • Question numĂ©ro 2 ! On va parler nombre…combien de citoyennes et citoyens français ont Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©s pour participer Ă  la convention citoyenne pour le climat ?

A – 150

B – 1500

C – 67 millions

  • Troisième et dernière question ! Pour les plus aventuriers et aventurière, c’est le moment de dĂ©crocher le score maximum ! Parmi toutes les idĂ©es des citoyens et citoyennes, quelle proposition ne fait pas partie du plan de la convention ?

A – Inscrire un nouveau mot dans la loi

B – CrĂ©er plus de pistes cyclables

C – Obliger tous les français Ă  peindre les toits de leurs maisons en blanc

RĂ©ponses

1 – C

2 – A

3 – C

Clarisse

Clarisse

Alastair editor of WoW!

Alastair

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

S´abonner gratuitement