🔊 Médecine du feu : la sagesse des anciens

Alors que de mĂ©ga feux de forĂŞt ravagent la Californie, ce podcast explique pourquoi il est important de s’inspirer du savoir-faire des anciens.

Clique en-bas pour Ă©couter Clarisse et Alastair !

Transcription podcast, 18 septembre

C – Salut Alastair !

A – Salut Clarisse !

C – Il fait un peu moins chaud qu’en début de semaine… où on sentait bien le réchauffement climatique…

A – Effectivement ! Je suis allĂ© Ă  Strasbourg cette semaine et il faisait plus 32 degrĂ©s !

C – Et tu as sans doute vu ces images des feux de forêt qui ravagent la Californie, sur la côte Ouest des Etats-Unis…

A – Très impressionnant ! J’ai aussi vu la ville de San Francisco plongĂ©e dans la pĂ©nombre Ă  cause des fumĂ©es de ces feux de forĂŞts. Les dĂ©gâts sont très importants…

C –Eh bien figure toi qu’il faut peut-ĂŞtre Ă©couter un peu plus les « anciens Â» ! …

A – A qui le dis-tu ?!? (RIRE !)

C – (RIRE !) Sans vouloir te vexer, Ă  cĂ´tĂ© des anciens dont je vais te parler tu es… un nouveau-nĂ©, Alastair !  

A – Hum… Tu as piquĂ© ma curiositĂ© !

C – Tu sais qui sont les premiers habitants de l’AmĂ©rique ? Ceux qui vivaient dĂ©jĂ  lĂ -bas avant que des europĂ©ens ne viennent s’installer de l’autre cĂ´tĂ© de l’Atlantique…

A – Je ne savais pas qu’il y avait un « contrĂ´le Â» aujourd’hui, alors je n’ai pas rĂ©visĂ© mais… Ce sont les amĂ©rindiens, bien sĂ»r !

C – Tout Ă  fait !  Eh bien, tu sais quoi ? Il vivaient dans la forĂŞt et on a bien des choses Ă  apprendre d’eux !

Elizabeth est une descendante de ce peuple. Et son grand-père a appris plein de choses de ses ancêtres, qui sont très utiles aujourd’hui. Par chance, quand Elizabeth avait 4 ans, il lui a appris ce qu’il savait et elle continue à transmettre son savoir-faire.

A – Pour Ă©teindre les incendies ?

C– Non ! Pour les allumer ! Mais pas n’importe comment ! Et pour Ă©viter des mĂ©ga feux justement !

A – Je ne suis pas pompier, mais je ne vois pas vraiment comment on peut combattre le feu… par le feu ? 

C – Comme toi, c’est ce qu’ont pensĂ© les amĂ©ricains pendant longtemps. Et il ne se sont pas intĂ©ressĂ©s au savoir-faire de ce peuple, très proche de la nature et qui connait très bien la forĂŞt. Ils ont mĂŞme interdit aux grand-père d’Elizabeth de brĂ»ler quoi que ce soit !

A – Et aujourd’hui, le rĂ©chauffement climatique et les mĂ©ga feux de forĂŞts leur soufflent d’écouter les anciens… C’est ça ? 

C- Tout Ă  fait ! Qu’il y ait des feux, c’est bien normal. Mais ce qui n’est pas normal, c’est l’ampleur des incendies.

A – Et alors, quel est ce « secret Â» des « anciens Â» qu’Elizabeth a appris… et que tu vas me livrer…

Elizabeth appelle cela « la mĂ©decine du feu Â». L’idĂ©e des amĂ©ridiens est simple : brĂ»ler les vieux buissons secs, l’herbe et les feuilles mortes en forĂŞt en hiver. Pour limiter la propagation des feux de forĂŞt en Ă©tĂ©. 

A – Je crois que j’ai compris… C’est plus difficile de faire prendre un feu avec des grosses bĂ»ches qu’avec du petit bois. Et donc, l’idĂ©e, c’est de brĂ»ler le petit bois en hiver pour Ă©viter que trop d’arbres s’enflamment en Ă©tĂ© ?

C- Oui, la mĂ©thode des AmĂ©ridiens revient un peu Ă  cela : brĂ»ler ce qui se consume comme du petit bois quand le sol est humide. Comme ça, en Ă©tĂ©, lorsque tout est sec et qu’un rien suffit Ă  dĂ©clencher un incendie, le feu va prendre plus difficilement et, surtout, se rĂ©pandre moins largement.

A – C’est important ! Parce que j’ai entendu que la moitiĂ© de la Belgique avait dĂ©jĂ  brĂ»lĂ© en Californie… C’est malin cette idĂ©e de nettoyer la forĂŞt par le feu en hiver. C’est gĂ©nial mĂŞme ! Il n’y a que les amĂ©ridiens qui font cela ? 

C – Pas du tout, Alastair ! En Australie, les Aborigènes le font aussi…

(Les aborigènes habitent ce territoire depuis très très longtemps aussi, bien avant que les britanniques ne débarquent en Australie… )

Et chez eux aussi cette mĂ©thode s’est transmise de père en fils… Ou de grand-père en petite-fille, comme pour Elizabeth !

A –  Comme quoi, il faut parfois savoir Ă©couter les « vieux sages Â» dont les mĂ©thodes peuvent servir pour lutter contre des problèmes bien actuels !

C – Dans certaines rĂ©gions d’Australie, oĂą cette mĂ©thode se pratique depuis longtemps, la superficie des arbres brĂ»lĂ©s chaque annĂ©e a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© divisĂ© par deux ! Il faut absolument qu’on se transmette un jour nos trucs de grands-mères… et de grands-pères, Alastair !  

A– Tu as parfaitement raison, Clarisse… Et merci pour cette belle histoire pleine de sagesse !

C – De rien Alastair ! A bientôt !

A – Oui, à la semaine prochaine !

Clarisse

Clarisse

Alastair editor of WoW!

Alastair

Isabelle Maradan

RĂ©daction & Montage

Isabelle

isabelle@wow-news.eu

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

S´abonner gratuitement