🎥 Cap vers le bonheur

Avec le confinement, l’économie du monde semble s’Ă©crouler comme un château de cartes ? Clarisse et Alastair vont tout t’expliquer ! Au programme : rencontre avec monsieur PIB, voyage dans les montagnes de l’Himalaya et grande pause bonheur en fin d’épisode.

Écoute Clarisse et Alastair te parler du PIB ainsi que d’un indice de mesure du bonheur.

Transcription podcast – 10 Mai, 2020

C – Salut Alastair, contente de te retrouver !

A – Ah bonjour Clarisse !

C – Après avoir parlĂ© de la santĂ© de l’ocĂ©an la semaine dernière, je te propose aujourd’hui qu’on parle de la santĂ© de notre pays…

A – Ouh, je sais qu’on doit rester positif Clarisse mais lĂ , je crois que c’est plutĂ´t nĂ©gatif ce qu’il se passe en ce moment ! C’est Ă  la une de tous les journaux : le PIB est en baisse.

C – P.I.B : produit intĂ©rieur brut ?

A – C’est ça !

C -Je me souviens : c’est un outil qui mesure la richesse d’un pays avec des calculs un peu compliqués. Mais pour simplifier, on va l’appeler Monsieur Pib ? Pas mal comme petit nom hein ?

A – PlutĂ´t cool ! Mais ça ne me fait pas oublier le fait que monsieur Pib ne va pas bien du tout Clarisse. Tu sais ce que ça veut dire ?…

C – …qu’il n’y a plus de croissance Ă©conomique ! En gros, le pays n’augmente plus ses richesses.

Explications ! Dans chaque pays, il y a un monsieur Pib. Sa mission : mesurer ses richesses.Comment fait-il ? Il compte toutes les choses que son pays produit et vend chaque annĂ©e. Ça peut ĂŞtre de la nourriture comme cette baguette de pain que tu achètes Ă  la boulangerie. Ça peut ĂŞtre des frites, un t-shirt et mĂŞme…une coupe de cheveux ou un ticket d’entrĂ©e pour ton parc d’attraction prĂ©fĂ©rĂ©. Bref, pour Monsieur PIB, tout ça, sont des richesses. A chaque fois qu’il en compte, il la met dans un genre de coffre fort gĂ©ant avec les autres richesses qu’il a dĂ©jĂ  comptabilisĂ©. Plus le coffre est rempli et plus monsieur PIB devient « positif Â».

A – Mais le problème, c’est qu’en ce moment, il est très nĂ©gatif… Dans beaucoup de pays, Monsieur Pib risque de passer sa pire annĂ©e depuis ces cent dernières annĂ©es …

C – Pas si Ă©tonnant : avant que la pandĂ©mie ne soit dĂ©clarĂ©e, les messieurs Pib Ă©taient en baisse d’énergie dans beaucoup de pays ! Aujourd’hui, avec le coronavirus qui se balade, les magasins, les cinĂ©mas, les usines ferment. Personne ne fabrique, personne n’achète, tout le monde reste chez soi. Monsieur PIB, n’a donc plus beaucoup de choses Ă  compter…

Et il n’est pas le seul a s’ennuyer ! Beaucoup de personnes sont privés de travail et ça c’est inquiétant. Certains adultes se retrouvent dans une situation très difficile car ils ne peuvent plus gagner d’argent…

A – Alors ça prouve bien que le confinement a ruinĂ© la santĂ© de nos pays ?

C – Oui et non. Rester Ă  la maison ces derniers mois, c’était finalement une sage dĂ©cision. D’abord, ça nous a permis de nous protĂ©ger et de protĂ©ger la santĂ© des autres. Les animaux sauvages, eux, en ont profitĂ© pour partir en rĂ©crĂ© et s’amuser.

A -…ah et l’air de notre planète est beaucoup moins pollué aussi. On respire mieux.

C – Exact. Tout ça pour dire que la santĂ© d’un pays dĂ©pend aussi de la santĂ© de la planète et de ses habitants. Il n’y a pas que Monsieur Pib, il existe d’autres outils pour mesurer le bien-ĂŞtre d’un pays…

A – Lesquels  ?

C – Pour te rĂ©pondre, je te propose un petit voyage. Ferme les yeux et imagine que je t’emmène en Asie, dans un pays qui s’appelle le Bhoutan.

A – Le Bhoutan ? Ce n’est pas un pays très connu…

C – haha, oui ! On l’appelle aussi  « Le pays du bonheur Â». Il se situe entre la Chine et l’Inde. C’est un petit pays entourĂ© par de grandes montagnes et presque entièrement recouvert de forĂŞts !

A – Et pourquoi on lui donne ce surnom ?

C – Parce que c’est la-bas qu’a Ă©tĂ© inventĂ© un autre outil pour mesurer la santĂ© d’un pays : le Bonheur National Brut. Il a Ă©tĂ© conçu il y a 50 ans par le roi du Bhoutan, alors âgĂ© de 17 ans.

A – Donc au Bhoutan, pas de monsieur PIB ? 

C- Si, si, il existe un monsieur Pib… Mais le gouvernement préfère agir pour augmenter le Bonheur National Brut. Pour simplifier les choses, on va appeler cet outil très spécial…Madame BNB !

A – Et alors quelle est la mission de Madame Bonheur National Brut ?

C – Mesurer le bonheur des habitants du pays !

A – Mais…comment c’est possible ? On peut vraiment mesurer le bonheur ?!

C – C’est vrai que le bonheur n’est pas facile Ă  Ă©valuer…C’est un sentiment de bien-ĂŞtre qui dĂ©pend de chacun. C’est personnel, on ne peut pas le toucher ou le voir ! Alors pour pouvoir le mesurer, des chercheurs ont fait des Ă©tudes pour mieux comprendre ce qui permettrait de faciliter le bonheur des humains dans un pays.

Roulement de tambour….la santé physique et mentale, l’éducation, le niveau de vie, l’accès à l’eau, l’environnement…toutes ces thématiques sont très importantes pour le bonheur ! Par exemple, pouvoir se faire soigner si on est malade, c’est important pour se sentir bien. Aller à l’école lorsqu’on est enfant aussi ! Et avoir du temps libre pour faire du sport et jouer ou encore être entouré d’une belle nature…tout ça nous aide à être plus heureux, nous les humains ! Madame BNB considère que tout ça, ce sont aussi des richesses, alors elle va les compter. Plus il y en a, plus elle sera contente…et ses habitants aussi normalement. Le gouvernement quand à lui, se charge de vérifier que chaque décision prise respecte bien les critères de Madame BNB !

A – Wow, Ă©tonnant comme pays ! Alors qu’est-ce qu’on attend pour partir visiter le Bhoutan Clarisse ? En route !

C – Pas si vite, Alastair, mĂŞme si le dĂ©confinement approche, c’est encore trop tĂ´t pour pouvoir voyager Ă  l’étranger ! Et puis de toute façon, le Bhoutan ne laisse pas tous les voyageurs entrer dans le pays : un nombre maximum est fixĂ© chaque annĂ©e pour Ă©viter de polluer son environnement. Enfin, dernière chose, ce n’est pas parce que Madame BNB existe, que tous les habitants du Bhoutan sont heureux : il existe encore beaucoup de pauvretĂ© . Et mĂŞme si l’argent ne fait pas le bonheur, ça reste aujourd’hui quelque chose d’important pour permettre Ă  une population de se nourrir ou d’avoir une maison. Installer le bonheur dans un pays ça prend du temps, comme beaucoup de choses dans la vie.

A – Mais bon, on peut dire que le Bhoutan reste le premier pays du monde Ă  avoir osĂ© mesurer la santĂ© d’un pays autrement !

C – Très juste, d’ailleurs, grâce cette initiative, cette idĂ©e a fleurit dans d’autres pays…Plusieurs Ă©tats se sont rĂ©unis pour former un groupe très spĂ©cial : le groupe des Ă©tats pour une Ă©conomie du bien ĂŞtre.

A – Et mon pays, l’écosse en fait d’ailleurs partie ! Il y a aussi l’Islande, le pays des volcans,  et la Nouvelle-ZĂ©lande, un pays qui se trouve juste Ă  cĂ´tĂ© de l’Australie !

C – Un trio de choc avec de beaux points commun : ils sont tous les trois dirigĂ©s par des femmes et ont un objectif unique : celui de rendre le monde meilleur en rĂ©flĂ©chissant comment amĂ©liorer la santĂ© et le bien-ĂŞtre des habitants.

Autre exemple qui prouve que mesurer le bonheur devient quelque chose de très sĂ©rieux : la grande Organisation des Nations Unies (ONU) qui rassemble presque 200 pays pour assurer la paix dans le monde, a reconnu que le bonheur et le bien-ĂŞtre devraient ĂŞtre pris en compte dans la politique des pays. C’est mĂŞme l’ONU qui a proclamĂ© le 20 mars «  journĂ©e internationale du bonheur Â».

Voilà de belles preuves qui montrent que nos pays ne sont pas que des machines à créer des Messieurs Pib !

A – Bon on peut encore progresser niveau bonheur.

C – Cap vers le bonheur alors ! A bientĂ´t Alastair.

A – Au revoir Clarisse

Tu as entendu : ce n’est si simple que ça de savoir si ton pays est en bonne santé : les richesses, le bonheur…Qu’est ce qui compte vraiment au final ? En tout cas, on a appris que certains pays avaient l’objectif de rendre les habitants plus heureux en améliorant leur santé et c’est un pas en avant pour rendre notre monde meilleur.

Avant de terminer cet épisode, je te propose une petite expérience pour mieux comprendre la différence entre Monsieur PIB et Madame BNB…Un petit jeu où tu pourras te servir de ton imagination…

Imagine que Monsieur PIB vient te rendre visite chez toi pour compter tous tes jouets ! Il va aussi compter toute la nourriture que tu possèdes (les gâteaux cachés dans le placard ça compte aussi). Admettons que tu aies suffisamment de nourriture chez toi pour ne plus avoir faim et que ton coffre déborde de jouets. Supposons ensuite que tu n’aies pas vraiment le temps de jouer avec puisque tu vas à l’école tous les jours. Ce jour là, Mme BNB sonne justement à ta porte. Elle veux te donner plus de temps pour que tu puisses jouer. M. PIB lui est toujours là, et il te propose de te donner des jouets et de la nourriture à condition que tu partes à l’école même les weekends. Alors, quelle proposition choisis-tu ? Mme Bonheur National Brut ou Monsieur Produit intérieur Brut ? Evidemment, tu ne peux pas choisir les deux, c’est l’un ou l’autre…

C’est le moment de voter ! Vite, envoie nous ton choix : 1 pour Monsieur PIB, 2 pour Madame BNB. Si tu peux, écris une petite phrase pour m’expliquer pourquoi !

Merci d’avoir écouté ce podcast jusqu’au bout. Il est maintenant temps pour moi de te dire au revoir. On se retrouve la semaine prochaine. D’ici là je te souhaite une bonne rentrée si tu fais partie de ces élèves qui retournent à l’école !

Clarisse

Clarisse

Alastair editor of WoW!

Alastair

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

S´abonner gratuitement