🔊 Recyclez avec le surfeur de la soupe au plastique !

Le podcast de Wow! – DĂ©couvrez le «surfeur de la soupe au plastique» ! Merijn vient de traverser les Pays-Bas en paddle pour montrer aux enfants comment empĂŞcher le plastique de polluer nos rivières et nos ocĂ©ans.

Merijn Tinga, surfeur biologiste et militant écologiste néerlandais
Écoute le podcast ci-dessous.

Transcription podcast du 2 octobre

Clarisse : Salut Fanny ! 

Fanny : Salut Clarisse ! Et oui, avec Alastair, Isabelle et moi, tu as dĂ©sormais trois fois plus de raisons de t’intĂ©resser Ă  l’actualitĂ© des solutions !

Clarisse : Je suis très enthousiaste… Et ravie d’accueillir la deuxième nouvelle journaliste de WoW! cette semaine ! 

Fanny : Si je te dis « surfer dans la soupe Â», tu penses Ă  quoi ? 

Clarisse : Euh… Patauger dans la soupe, je vois bien, mais surfer…  !  Ca a pu arriver Ă  ma tartine mais, pour moi, c’est un peu compliqué… Je pourrais essayer avec mon gros orteil mais pas plus ! (rire)…  

Fanny : Eh bien ce n’est pas un problème pour Merijn [FR: Mer – a – ine]) ! C’est mĂŞme sa spĂ©cialité… 

Clarisse : Tu m’intrigues… C’est un robot miniature ? 

Fanny : Non, non !  Un vrai surfeur… 

Qui a bien grandi en Afrique [prĂ©ciser le pays] oĂą il a commencĂ© Ă  surfer. A prĂ©sent, il surfe plutĂ´t dans la mer du Nord – pas la mĂŞme tempĂ©rature – puisqu’il vit au Pays-Bas. Mais si j’ai envie de te parler de lui aujourd’hui c’est surtout pour t’expliquer pourquoi on le surnomme “Le surfeur de la soupe au plastique”.

Clarisse : Je crois que j’ai une idĂ©e… La soupe au plastique, c’est tout le plastique qui finit dans les OcĂ©ans ?  

Fanny : Bien vu, Clarisse ! C’est un problème Ă©norme : chaque annĂ©e, plus de 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les ocĂ©ans ! 

C’est en allant surfer au Maroc que Merijn [Mer – a – ine] s’est rendu compte de la quantitĂ© impressionnante de dĂ©chets en plastique rejetĂ©s par la mer sur les plages…  Il y en avait tellement qu’il a eu l’impression de surfer sur de la “soupe au plastique”. 

Et c’est de là que vient son surnom. Ce jour-là, il a eu un déclic et il a décidé de ne pas rester les bras croisés…

Clarisse (sceptique) : Mais c’est quand mĂŞme difficile de ramasser des dĂ©chets quand on surfe…

Fanny : Oui, bien sĂ»r ! Mais après son voyage au Maroc, il a commencĂ© Ă  ramasser les dĂ©chets sur sa plage de surf au Pays-Bas. Et il ne s’est pas arrĂŞtĂ© lĂ  ! Il a fait fondre ces morceaux de plastique pour fabriquer une planche de surf avec ! 

Et il s’est mĂŞme lancĂ© dans une sĂ©rie de voyages pour sensibiliser d’autres personnes au problème de la pollution des eaux de notre planète par le plastique. 

Clarisse : Ah mais oui ! J’ai entendu parler d’un voyage au Pays-bas, rĂ©cemment !

Fanny : Il vient en effet de terminer un incroyable voyage au Pays-Bas. Il a parcouru 550 km de rivières et de canaux en un peu plus de deux semaines, en pagayant sur une planche de surf ! Et pas pour s’amuser. Chaque jour, « le surfeur de la soupe au plastique Â» s’arrĂŞtait dans des Ă©coles pour discuter avec les Ă©lèves et les enseignants et leur montrer comment ils pouvaient lutter contre la pollution du plastique Ă  l’école, en recyclant mieux leurs dĂ©chets. 

Notre surfeur pĂ©dagogue explique très bien que « le problème de la soupe au plastique ne commence pas dans les ocĂ©ans ou dans les rivières, il commence sur la terre ferme Â». 

Et que « Les solutions doivent donc ĂŞtre trouvĂ©es sur la terre ferme” !

Clarisse : Et il en a fait d’autres des voyages de ce genre ? 

Fanny : Il a fait plusieurs voyages exceptionnels – ou mĂŞme un peu farfelus – pour parler et faire parler de la nĂ©cessitĂ© de rĂ©duire notre consommation de plastique ! 

Il a, par exemple, fait du kitesurf en partant des Pays-Bas jusqu’en Angleterre sur une planche fabriquĂ©e Ă  partir de vieilles bouteilles en plastique. Et il a aussi parcouru 1.000 kilomètres sur le Rhin – des Pays-Bas en Allemagne – en un mois seulement et sur une planche fabriquĂ©e avec une imprimante 3D ! 

Clarisse : J’imagine que ces exploits lui permettent de convaincre des personnes de changer leurs petites habitudes… 

Fanny : Oui, Clarisse ! Et il a mĂŞme lancĂ© une pĂ©tition pour convaincre le gouvernement de son pays de changer les choses en Ă©crivant dans la loi qu’on n’a plus le droit de jeter les petites bouteilles en plastique. 

Clarisse : De mon cĂ´tĂ©, je suis passĂ© Ă  la gourde… L’avantage, en plus, c’est que cela reste frais toute la journĂ©e… 

Mais… Revenons Ă  notre soupe au plastique… Est-ce que cette loi a des chances de passer un jour ?  

Fanny : Eh bien oui ! C’est fait ! 

Ă€ partir de l’annĂ©e prochaine, les NĂ©erlandais devront payer 15 cents de plus pour une boisson dans une bouteille en plastique. Et ils rĂ©cupĂ©reront cet argent s’ils ramènent la bouteille vide pour qu’elle soit recyclĂ©e… C’est ce qu’on appelle une consigne ! 

Et pour la gourde, tu as fait le bon choix Clarisse !  Le mieux est encore de limiter nos achats de plastique…  


Clarisse : Je crois qu’il y en a dĂ©jĂ  assez, en effet…

Fanny : C’est ce que notre surfeur essaie de montrer… Il nous invite aussi Ă  lui envoyer des photos des dĂ©chets plastiques qu’on peut ramasser via une application (laquelle ?). De nombreux enfants participent… 

Clarisse : VoilĂ  un concours qui a du sens ! 

Fanny : Et qui peut avoir beaucoup d’effet, figure-toi ! 

Les emballages de cĂ©lèbres bonbons d’une grande entreprise se retrouvaient souvent photographiĂ©s dans la rue et dans l’eau. Elle a Ă©tĂ© tellement gĂŞnĂ©e par cette « publicitĂ© nĂ©gative Â» qu’elle a dĂ©cidĂ© de changer de matière et d’emballer ses bonbons dans du papier Ă  la place du plastique. 

Clarisse : Comme quoi, c’est fou le pouvoir qu’on a en prenant quelques photos… en ramassant quelques dĂ©chets… Et en s’engageant pour le respect de notre environnement…

Fanny : C’est exactement ce que dit Merijn ! 

“Ensemble, nous avons le pouvoir de changer l’avenir !”

Clarisse : Merci Ă  lui et Ă  toi, Fanny, pour cette note enthousiaste ! Allons changer l’avenir sans plus attendre !!!

Fanny : J’y cours ! Très bonne semaine Ă  toi ! 

Clarisse

Voix

Clarisse

Voix et production

Fanny

fanny@wow-news.eu

Isabelle Maradan

RĂ©daction

Isabelle

isabelle@wow-news.eu

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

S´abonner gratuitement